Actions européennes : Légers gains dans une négociation calme | des nouvelles

LONDRES/PARIS (dpa-AFX) – Mardi, le mouvement haussier de la veille s’est poursuivi sur les principales places boursières européennes. Avec des échanges calmes, les prix ont augmenté dans une mesure gérable. Aucun échange n’a eu lieu à Londres à nouveau.

Dans la matinée, le principal indice de la zone euro EuroStoxx 50 (EURO STOXX 50) a augmenté de 0,54% à 4310,97 points. Le CAC 40 français a augmenté de 0,48% à 7114,96 points.

Les bonnes conditions soutiennent les marchés. « La chasse aux records à Wall Street se poursuit joyeusement », a déclaré le stratège des marchés financiers Jürgen Molnar de RoboMarktes, expliquant la tendance des bourses européennes. Cependant, les affaires sont naturellement minces au fil des ans. De nombreux investisseurs professionnels ont déjà clôturé leurs livres. Il existe également une incertitude quant aux conséquences de la variante omicron du virus corona. « Une quarantaine de masse équivaudrait presque à un verrouillage, ce qui signifierait un autre revers majeur pour l’économie », a déclaré Molnar.

Les secteurs ont été relativement proches les uns des autres, les gains restant inférieurs à 1 %. Les services publics et les actions automobiles étaient en tête. Certes, les gains n’ont guère changé l’image des secteurs : les deux évoluent dans des fourchettes latérales depuis des mois. Le poids lourd espagnol Iberdrola était en grande partie responsable des bénéfices des services publics avec une prime de 1,8 %.

Les valeurs pharmaceutiques, également demandées, ont enregistré de nouveaux sommets pour l’année. Le secteur est sur une tendance haussière depuis le début de l’année. L’indice des entreprises de voyages et de loisirs, en revanche, se situait en fin de tableau de comparaison avec peu de changement de tendance. Les impondérables de la poursuite du développement du virus corona ont continué de faire barrage.

Parmi les valeurs individuelles, Philips s’est démarqué. Les actions du groupe néerlandais ont augmenté de 1,6% et ont ainsi poursuivi leur mouvement de reprise après une faible évolution l’année en cours. En fin de semaine dernière, la société a publié les résultats intermédiaires de ses tests sur des appareils de couchage et de ventilation éventuellement défectueux. L’examen avait montré que certains composés organiques volatils ne devraient pas avoir de conséquences à long terme sur la santé des patients./mf/stk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.